La vita errante - Fra - Graziella Martina - In viaggio con gli scrittori

Vai ai contenuti

Menu principale:

La vita errante


La vie errante

Paris, 1890









Fatigué de Paris et de l’atmosphère chaotique qui règne dans la ville envahie par le monde entier à l’occasion de l’Exposition universelle, Maupassant décide d’aller à la rencontre du soleil, de la mer et des parfums des pays du sud. Il part de Cannes avec son yacht Bel Ami pour un périple sur la Méditerranée, qui sera son dernier. Il est malade mais est décidé de profiter de flâner encore une fois en toute liberté parmi les trésors antiques de la Sicile et de ses habitants, si différents de ceux laissés dans la capitale. Ses observations et réflexions sont accompagnées d’un sentiment de complicité à la vie des personnes qu’il rencontre.

Ensuite il fait route vers l’Algérie et la Tunisie, longeant leurs côtes jusqu’à Kairouan, où il resta extasié devant la magnifique mosquée. Les deux pays font l’objet d’une analyse anthropologique, sociale et économique, sans oublier les remarques critiques sur le gouvernement colonial français.
 
Torna ai contenuti | Torna al menu